twitter-iconfacebook-icon

Actualité
: (07/11/14) Communication des Comités Provinciaux
: (09/03/14) Publication de l'article "Il n’y a plus assez de Georges Lambert sur nos terrains"
: (20/10/14) LETTRE OUVERTE AU MONDE DU FOOTBALL AMATEUR, AU MONDE POLITIQUE ET A TOUS LES AMOUREUX DU FOOTBALL."
: (28/04/14) Publication de l'article "Un pur Anderlechtois devenu supporter du Standard !"
: Suivez notre actualité sur Facebook (www.facebook.com/Statfootbe) et Twitter (@statfoot_be)
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Lettre ouverte des Présidents des CP de l’ACFF

LETTRE OUVERTE AU MONDE DU FOOTBALL AMATEUR, AU MONDE POLITIQUE ET A TOUS LES AMOUREUX DU FOOTBALL.

Les Présidents des Comités Provinciaux ont été informés par Monsieur Steven Martens, secrétaire général de l’URBSFA, du prochain licenciement d’une vingtaine de collaborateurs.

La mesure était dans l’air du temps.

 

 

La fédération ayant opté depuis quelques temps à la digitalisation d’un certain nombre de fonctions, comme par exemple les affiliations, les transferts et les feuilles de match, il était évident que cette réforme aurait un impact sur les tâches du personnel.

Essayant de justifier les raisons fédérales, Pierre Cornez, porte-parole de l’URBSFA, concluait comme suit :
« Par ce fait, un certain nombre de tâches ne doit plus être effectué par des collaborateurs, et donc ils doivent partir ».

Ces derniers propos démontrent à souhait toute la considération que l’entreprise porte à ses travailleurs qui depuis de nombreuses années ont œuvré pour le bien et le bon fonctionnement du football et en particulier dans les provinces, ce, à la satisfaction des clubs qui ont créé cette fédération et qui en sont la base et les premiers pourvoyeurs de fonds.

Sans doute l’URBSFA devait se moderniser et se rendre plus performante dans les services qu’elle doit proposer à ses nombreux clubs affiliés.

L’évaluation du nombre de personnes à « éjecter » (pour rester dans le ton) a été préparée en catimini, sans aucune concertation avec les premiers responsables œuvrant sur place.
Ces derniers sont pourtant les mieux avertis quant aux tâches indispensables à effectuer pour faire fonctionner la base de notre pyramide football … qui est la plus importante et oh combien essentielle.

Aucune mesure souple et/ou tempérée n’a été privilégiée.

Aucune mesure humaine innovante pour créer de nouveaux services à rendre aux clubs n’a été envisagée. Ces promesses avaient pourtant été faites par Monsieur MARTENS lui-même lors de ses ‘joyeuses entrées’ effectuées dans chacune de nos provinces.

Seule la dure réalité des licenciements qui frappe de plein fouet des familles a été retenue.

De plus, que dire du choix plus qu’arbitraire sur les personnes en place à licencier ?

Voici donc une vénérable fédération tombée aux mains avides, du pouvoir et de l’argent, de quelques aventuriers choisis avec la complicité de membres dont le rôle est pourtant de représenter les intérêts des clubs qui les ont choisis.

Je me réjouis de voir les ordinateurs « se disputer » à qui va répondre aux nombreuses questions qui seront posées par les clubs chaque jour. Que va devenir cette proximité essentielle et combien indispensable à l’ensemble des clubs régionaux ?
Que va devenir le bon fonctionnement des désignations d’arbitres ?

Incontestablement, l’application des nouvelles dispositions de travail va générer le chaos au sein de l’organisation du football amateur.
Nous restons pourtant, persuadés que d’autres pistes pouvaient être explorées.

Comment pouvoir accepter l’engagement de Managers effectué ces dernières années à des salaires qui feraient pâlir le Premier Ministre du pays ?

Comment pouvoir accepter les émoluments versés aux entraîneurs et joueurs déjà millionnaires de l’équipe nationale ?

Comment pouvoir accepter toutes les erreurs de gestion coûteuses à la collectivité des clubs et commises par ceux qui sont sensés être respectueux de chaque euro dépensé sans qu’aucune sanction ne soit retenue à leur encontre ?

Comment pouvoir accepter cette débauche d’argent lorsque l’on met à la porte des êtres humains pour qui, le salaire sert à faire vivre leur famille ?

Comment pouvoir accepter que des subsides alloués par les régions et communautés pour financer en partie et soutenir le football amateur vont finalement servir au maintien du train de vie indécent des barons fédéraux au détriment du petit peuple des clubs ?

C’est pourquoi,
Nous accusons ceux qui ont fait en sorte de s’attribuer un pouvoir souverain de « propriétaire de la fédération » et d’organiser librement le profit et les privilèges qu’ils se partagent ;

Nous accusons de tromperie et de non-respect des engagements liés aux mandats qui leur ont été confiés par les clubs, les représentants du football amateur.

Nous savons également que la dignité, le respect des travailleurs et la reconnaissance du travail ne font pas ou plus partie de leur vocabulaire.

C’est pourquoi nous appelons l’ensemble des forces des clubs amateurs à exiger une réflexion plus en profondeur et plus respectueuse de la part des représentants qui semblent ignorer les valeurs de fraternité, de respect et de solidarité que le football amateur a toujours véhiculées.


Les Présidents des CP de l’ACFF,

 

     Henri Fonbonne                                         Patrick Marc

      Président du CP Liège                           Président du CP Hainaut

 

       Marcel Javaux                                           Roger Davin

       Président du CP Luxembourg                        Président du CP Namur

Plus dans cette catégorie : « Communication Comités Provinciaux

Laissez un commentaire

Veuillez remplir tous les champs obligatoires (*) svp !

statfoot.be | Website by Siteweb-Service