// Statfoot.be - Toutes les statistiques des joueurs de football belges - Compte rendu - Journée du 25/04/1993: RCS VERVIERS – ROCHEFORT : 6-1 // //

twitter-iconfacebook-icon

Actualité
: (07/11/14) Communication des Comités Provinciaux
: (09/03/14) Publication de l'article "Il n’y a plus assez de Georges Lambert sur nos terrains"
: (20/10/14) LETTRE OUVERTE AU MONDE DU FOOTBALL AMATEUR, AU MONDE POLITIQUE ET A TOUS LES AMOUREUX DU FOOTBALL."
: (28/04/14) Publication de l'article "Un pur Anderlechtois devenu supporter du Standard !"
: Suivez notre actualité sur Facebook (www.facebook.com/Statfootbe) et Twitter (@statfoot_be)
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu - Journée du 25/04/1993: RCS VERVIERS – ROCHEFORT : 6-1

 

SOURCE : La Meuse -La Lanterne

Arbitre : M.Casaert

Carte jaunes : Schauwers – Hanchir –

Carte rouge : Maillard

 Buts : M.Simonis (15’,1-0) – Sillars (40’,1-1) –F. Hendrickx (46’,2-1) – M.Dahlal (52’,3-1) –F. Hendrickx (60’,4-1) –Y. Vandecaetsbeek (76’,5-1) – P.Derwa (85’,6-1) 

RCS VERVIETOIS : C.Dardenne –Y. Selak –L. Vervier – A.Schauwer (65’, P.Derwa) –           F. Baar –F. Hendricks (75’, N.Duracäk) – Y.Vandecaetsbeek –H. Brulmans –Y. Marin –                M.Dahlal – M.Simonis -                                    

ROCHEFORT : Hendrick – Henrotin – Hanchir – Ory – Maillard – Masset – Mehmet – Thomas – Sillard (80’, Sillard) – Louis – Jean-Maert –

 

               Jeu, set et …sacre

        Le jour de gloire est enfin arrivé pour le RCS Verviétois qui retrouve donc la              3° Nationale après vingt ans de patience.

Deux points suffisaient pour chanter victoire. Encore fallait-il se débarrasser de Rochefort, une des rares formations qui s’était imposée 1-0 devant le RCSV. Rochefort avait promis de jouer le jeu. Il s’était présenté au Panorama avec une équipe au complet dans laquelle était aligné le redoutable Louis.

Sillard, trouble-fête

   Les namurois firent douter Verviers une mi-temps. En effet, les verts et blancs, extrêmement crispés par l’importance de l’enjeu, ne reproduisent pas leur superbe prestation de Prayon. Il fallut un pénalty léger, instamment réclamé par… Brulmans pour voir le club mené à la marque après la transformation de la faute suprême par Marcel Simonis.

« Je ne nie pas d’avoir touché le ballon de l’avant –bras, s’exclama Maillard, mais il n’y avait aucune intention de ma part. Je l’ai dit à l’arbitre qui n’a rien voulu entendre et qui m’a tout simplement exclu de la partie.

Sanction trop sévère pour Rochefort qui ne se décourage  pourtant pas. Privé de Philippe Demarteau, le RCSV et surtout Vandecaetsbeek ne trouvaient pas leurs  marques. En outre l’état lamentable du terrain ne permettait pas aux techniciens de s’exprimer pleinement. Le ground sautillant fut sans conteste à la base du loupé monumental de Johan Vandecaetsbeek qui, nez- à- nez avec le portier d’en face, frappa le ballon à côté du cadre. Peu de temps avant, il avait tiré dans les bras du keeper. VDC rata ainsi le break et crispa davantage… le public.

Réduit à 10 unités, les hommes de Guy Dardenne continuèrent à inquiéter sérieusement la défense verviétoise.

  Et à la 40  ce fut l’effroi  quand, d’un tir brossé de toute beauté, Sillard expédia  le cuir en pleine lucarne. Claudy Dardenne, excellent dimanche, ne pouvait rien. Il avait auparavant sauvé un but tout fait en repoussant des poings devant Jean-Maert. Ce dernier allait, à la 43  sauvé sur la ligne un coup franc admirablement donné par Youri Selak. 

Festival de l’empereur François Ier

Si on était largement resté sur sa faim en première période, la seconde mi-temps allait, en revanche, voir un RCSV livrer une prestation éblouissante.

Et le festival commença dès  la 46’ avec un but signé François Hendricks.    Ce but récompensait le meilleur acteur sur le terrain. Rarement on avait vu l’empereur François Ier dans une telle forme. A 2-1, Verviers se décrispa totalement et dès lors, on assista à un véritable festival : Hendrik Brulmans offrit une balle de   3-1 à Dahlal. Il n’y en avait plus que pour Verviers : 4-1 par hendricks bien servi par un excellent Yves Marin. Et puis 5-1 signé Vandecaetsbeek. Philippe Derwa mit la cerise sur le gâteau en inscrivant un 6e but à la retourne de toute beauté.

Jeu, set et …sacre

Commentaire

  Jacques Dodémont: « Champion avec seize joueurs »                                             

Après la montée d’Andrimont en promotion en 1986, Jacques Dodémont fêtait dimanche sa 2e belle consécration en qualité d’entraîneur : « Au risque de surprendre ceux qui prétendent que nous devions nécessairement monter avec cette équipe ci, je vous dirais bien sincèrement que cela constitue à mes yeux une petite surprise, ô combien heureuse évidemment. Jetez à ce propos un coup d’œil sur notre noyau et vous verrez qu’il ne comprend que 16 joueurs à peine. D’ailleurs, l’année prochaine, nous devrons nous battre pour mériter notre rang, d’autant plus que très peu de joueurs ont l’expérience de la 3e Division ».                                       Une série dans laquelle, selon les dires de l’entraîneur verviétois, on devrait retrouver les équipes flamandes du Limbourg et d’Anvers, entourées de Tilleur et du RCS Verviétois.

                                                                                                      Bernard Marot.

 

Laissez un commentaire

Veuillez remplir tous les champs obligatoires (*) svp !

statfoot.be | Website by Siteweb-Service

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données