twitter-iconfacebook-icon

Actualité
: (07/11/14) Communication des Comités Provinciaux
: (09/03/14) Publication de l'article "Il n’y a plus assez de Georges Lambert sur nos terrains"
: (20/10/14) LETTRE OUVERTE AU MONDE DU FOOTBALL AMATEUR, AU MONDE POLITIQUE ET A TOUS LES AMOUREUX DU FOOTBALL."
: (28/04/14) Publication de l'article "Un pur Anderlechtois devenu supporter du Standard !"
: Suivez notre actualité sur Facebook (www.facebook.com/Statfootbe) et Twitter (@statfoot_be)
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Compte rendu - Journée du 21/04/1996: RUVE - Stavelot : 0-2

 

SOURCE : LE JOUR-LE COURIER

Arbitre : M. Belly

Carte jaune : Pignon – Breuer -

Buts : Zitella (45’,1-0) – Breuer (77’,2-0)

RUVE : Beckers – Akkerman – Bomboire – Botterman – Boudabza (75’ Thissen) – Charlier (66’ Tomeï) –Depresseux – Henry – Kerstenne – Mignon – Hendrikx –

Stavelot : Heins – Perez – Colin – Servais – Maes – Baikrick (76’ Pirotte) – Lemaire – Wuidar – Pignon – Zitella (57’ Breuer) – Chali Rached –

 

   Les installations de Bielmont étant retenues par un meeting d’athlétisme, c’est à Ensival que la RUVE a joué à…qui perd gagne pour assurer son maintien au sein de l’élite provinciale. Logiquement défaits par une formation stavelotaine fort rajeunie, les Unionistes n’ont jamais été en mesure de prendre les commandes d’un match qu’ils devaient à tout prix remporter pour rester maître de leur sort. Heureusement, Bas-Oha et surtout Amblève ont rendu un fier service aux protégés de Raymond Corbaye. Durant un premier acte insipide, seuls Bomboire et Charlier mirent quelque peu en difficulté un Heins très vigilant. Quant aux Blancs Moussis, ils profitèrent d’une incursion meurtrière pour ouvrir le score juste avant le repos. Si l’envoie de Colin fut repoussé par Beckers, la reprise de Zitella était sans pitié (0-1). A la reprise, la RUVE tenta timidement de réagir mais un heading de Hendrikx survola la cage délaissée par le gardien. Dans l’autre camp, les occasions allaient se succéder par l’entremise de Pignon qui toucha du bois et se vit refuser un penalty flagrant et Wuidar qui fouetta également le montant. Entretemps, Breuer avait doublé la mise en laissant sur place une défense bien statique (0-2). Sans forcer son talent, Stavelot était venu à bout de bien pâles Unionistes. Ceux-ci se consolèrent vite en apprenant les résultats de leurs rivaux…

                                                                                                                                  R.K.

Laissez un commentaire

Veuillez remplir tous les champs obligatoires (*) svp !

statfoot.be | Website by Siteweb-Service